Les Ambassadeurs de la République, 2018

Réalisation de clips vidéo et de tableaux-photographiques avec les habitants du quartier Riquet-Cambrai-Archereau-Michelet à partir de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen

sur les propositions des plasticiennes-vidéaste et graphiste

Sabine Massenet et Sophie Guéroult

DeclarationDroitsCarnavalet copie

Les jeunes du Mie-Archereau (France Terre D’Asile pour les mineurs isolés) ont connu des parcours difficiles résultant de politiques répressives et corrompues, de la maltraitance, des passeurs…En France ils doivent tout apprendre.

Le projet de film, avec l’artiste-vidéaste Sabine Massenet leur permettra de se familiariser avec notre histoire républicaine, de comprendre les fondements de notre démocratie via l’approche de textes, la découverte d’œuvres d’art, de monuments et de sites historiques sélectionnés et présentés. Ils deviendront les acteurs de leur propre  Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.

20180606_151248

Les habitants de ce territoire du 19e témoignent depuis des années de leur intérêt pour les pratiques artistiques proposées par Arsmedia et souhaitent retrouver ces rendez-vous annuels. Ainsi parallèlement au travail de Sabine Massenet, Sophie Guéroult, plasticienne-graphiste qui connait bien ce territoire, viendra à Paris Anim’ Curial sur les vacances scolaires afin de faire réaliser aux enfants et adultes habitants du quartier des compositions inspirées des tableaux célèbres sur la révolution. Des jeunes du Mie-Archereau seront associés à ces ateliers. L’iconographie et le texte républicains ainsi que la laïcité seront au cœur de ces ateliers.

Ainsi, sur un même territoire, les enfants, jeunes et adultes deviendront les ambassadeurs d’un message fort qui doit être aujourd’hui entendu par tous, quelque soit la couleur de la peau, la conviction religieuse ou non religieuse, l’origine, l’appartenance sexuelle ou le genre.

Plusieurs événements ainsi que la restitution permettront de visualiser ensemble les productions et d’en rendre compte devant les familles des participants qui recevront gratuitement le dvd et les photographies.

DÉMARRAGE DU PROJET

 

L’artiste a présenté le projet, mené de nombreux ateliers depuis janvier 2018 au sein du Mie-Archereau.

20180124_102215

Plusieurs excursions ont été organisées autour de la thématique révolutionnaire :

  • à Versailles, visite du château, des jardins, évocation du code noir et performances photographiées par l’artiste, visite de la salle du Jeu de Paume et évocation de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen.
  • à Paris plusieurs visites des salles de la Révolution française avec le Mie- Archereau et les habitants du 19e.

     

  • à Paris encore, promenade entre le jardin du Palais Royal, le site du Louvre et du jardin des Tuileries pour arriver à l’Assemblée nationale pour évoquer la culture révolutionnaire et démocratique de la France.

    Version 2

Comme dans un tableau

Lors des vacances de printemps 2018 deux stages d’une semaine à l’attention des habitants et jeunes du Mie Archereau ensemble se sont déroulés au Centre Paris Anim’Curial.

Après avoir bénéficié des apports d’une conteuse du Musée Carnavalet-Histoire de Paris,

les participants ont rejoué certains tableaux (La Liberté guidant le peuple, l’Assassinat de Marat)  et personnages typiques (les Sans-culottes) avec la graphiste-plasticienne Sophie Guéroult offrant au projet une belle collection de figures auxquelles le travail de « photographisme » donnera à terme une finalité.

En parallèle Sabine Massenet a continué le film avec les jeunes du Mie-Archereau.

Le 9 mai, une visite du quartier Odéon a été organisée pour les jeunes du Mie-Archereau et quelques habitants. La conférencière du Musée Carnavalet a évoqué les figures de Danton et de Robespierre sur le site du café Le Procope, non loin de l’endroit où la machine (égalitaire) de la Guillotine a aussi été inventée.

Après le rappel de la création du « mètre étalon » (visible rue Vaugirard) sous la Révolution, le parcours nous a conduit jusqu’au Temple de la Raison, l’actuelle Eglise Saint Sulpice non sans avoir rendu hommage à Olympe de Gouge, femme de courage, qui a exigé au nom de l’Egalité proclamée, les Droits de la Femme et de la Citoyenne.

 

Publicités